Navigation Menu

A l’assaut d’Himeji ! Après une nuit bien méritée à Himeji, je me lance à la conquête du gigantesque château qu’abrite cette ville. Là aussi comme à Nara, le moderne côtoie l’ancien, toujours de façon harmonieuse. Autour de la gare, une ville très moderne faite d’enseignes lumineuses et d’immeubles de taille raisonnable ayant une architecture moderne, mais lorsque je prends la direction du château, l’avenue que j’emprunte et au bout de laquelle on aperçoit le château, perché sur sa colline s’aère de plus en plus jusqu’à déboucher sur une artère longeant le mur d’enceinte du château et donnant une impression de gigantisme. Je pénètre alors au cœur du site et de loin, le château me semble alors de taille raisonnable car le site en lui-même est immense, un château immense au milieu d’un site immense parait donc finalement de taille normale ! Mais plus je me rapproche, plus je me rends compte que ce château est vraiment incroyablement impressionnant. Au fur et à mesure, porte après porte, je me rapproche et voit le château grossir sous mes yeux à tel point qu’il est parfois difficile de trouver un angle correct pour le photographier dans son ensemble. Je suis impressionné par cette construction, qui dégage une aura puissante et semble indestructible ! Si j’étais un véritable assaillant, je pense que j’hésiterais longuement avant de me lancer à son assaut ! J’arrive enfin au pied et entre à l’intérieur pour visiter les différents étages ou sont présentés des objets de la vie quotidienne mais aussi des vestiges d’armes et d’armures de samouraïs ayant vécu ici. La première chose à faire est de se déchausser et d’enfiler une paire de pantoufles mise à disposition pour effectuer la visite. En effet, le sol du château est entièrement constitué de parquet et pour le préserver au maximum des agressions extérieures, il est interdit de s’y promener en chaussures. La visite des cinq étages s’effectue dans le froid, les fenêtres étant en effet ajourées. Le vent s’engouffre donc avec une facilité déconcertante et la température y est à peine inférieure dehors… mais ce n’est pas très grave, la beauté architecturale du bâtiment réchauffe le cœur et fait oublier le froid. A l’intérieur, je découvre de...

Read More