Navigation Menu

Une journée à Nagoya Aujourd’hui, direction Nagoya City. Située à une heure de train de Tsu (ligne Kintetsu), Nagoya est une mégalopole japonaise parfaite pour tester mes capacités à me débrouiller en terrain inconnu avant le tiercé gagnant de la semaine prochaine. En effet, Lundi-Mardi-Mercredi je vais enchainer les visites de Nara-Himeji-Kyoto, rien de tel donc qu’une petite répétition pour se mettre en jambes. Mme Ohara m’ayant déposé à la gare de Tsu, j’entreprends donc d’aller acheter mon billet et me dirige sur le quai indiqué par les panneaux. Jusqu’ici pas de difficulté, tout se passe bien je me sens en confiance. Une fois dans le train et durant tout le trajet, je ne peux m’empêcher de faire le parallèle avec notre SNCF. Cela m’avait sauté aux yeux la première fois, mais je prends conscience aujourd’hui du niveau de service offert par les chemins de fer Japonais. En effet, chaque station est annoncée par le contrôleur, noyée dans de nombreuses formules de politesse qui peuvent sembler exagérées, mais tout est question de culture. Ce qui est sur, c’est qu’être perdu sur le réseau ferré japonais relève de la mission impossible. Il n’est pas difficile de retrouver le kanji de la station à laquelle on doit descendre, et en tendant l’oreille, il n’est pas non plus difficile de la repérer. Bien sur si on ne parle pas un mot de japonais c’est un peu plus difficile, mais avec un plan des stations (disponible dans chaque gares et rédigé aussi en anglais) la difficulté n’est plus vraiment importante. Au gré des stations, je me mets à rêver d’un RER propre et inodore, ou chaque station serait annoncée, ou chaque contretemps serait indiqué, ou la courtoisie serait de mise…… est ce vraiment une utopie ? ne peux on pas s’inspirer de ce qui est bien en ce monde pour essayer d’améliorer notre quotidien ? ….Mes réflexions philosophiques sont interrompues par l’arrivée à Nagoya, il me faut maintenant emprunter le Métro pour aller visiter le château : bienvenue dans le monde réel Woo. Suivre les indications pour accéder au métro n’est pas difficile, à chaque intersection, un panneau est présent et permet de se diriger dans la bonne direction. Mais là ou je...

Read More

Good morning Japan ! Quatre heures de sommeil, impossible de faire plus. Le bruit du vent me réveille et m’empêche de me rendormir. Après une demi heure d’infructueuses tentatives, je me résigne, me lève, ouvre les rideaux et ….. prends conscience du fait que le vent ne pouvait pas se faire plus discret. Ma chambre donne en effet sur la baie d’Ise (plutôt une étendue d’eau communiquant avec la baie d’Ise mais c’est moins glamour à lire !). Le soleil est en train de se lever et irradie le port de ses couleurs chaudes et saturées, j’en profite donc pour immortaliser l’instant. Après un petit déjeuner copieux mixant des préparations occidentales – brioche, croissants, … – et japonaises – onigiri, œuf à la sauce soja, … – direction le port du centrair pour prendre l bateau jusqu’à Tsu ou m’attendent Mr et Mme Ohara. A cet instant, je ne me doute pas le moins du monde de ce qui m’attends ! A peine arrivé au ponton d’embarquement, les ennuis commencent. Une charmante japonaise m’explique (en japonais bien sur) que les bateaux ne circulent pas aujourd’hui car les vagues sont trop importantes ! Il me faut donc prendre le train, je ne serais pas à l’heure ! C’est un bon début ! Je me dirige donc vers la gare, vais acheter mon ticket pour Tsu…ah, je ne peux pas l’acheter directement, je dois donc aller à Nagoya (30 min) et il me faut me dépêcher car le train part tout de suite ! pas le temps donc de téléphoner. Arrivé à Nagoya, j’entame ma quête d’un téléphone (tout en me trainant ma valise de 30 kg et mon sac à dos de 8 kg) et surtout d’une carte car je n’ai pas de monnaie. Choisissant au hasard un employé (non non les mauvaises langues, pas une employée, un employé) : « Sumimasen, denwa ga shitai desu ga ‘karuto’ ga arimasen, doko ni kau koto ga dekimasuka ? »… Ayant visiblement réussi à me faire comprendre, j’emboite le pas de ce japonais ultra serviable et celui-ci, courant partout dans la gare, fini par trouver une échoppe vendant des cartes ! Me voici donc équipé et impressionné par le service et l’efficacité...

Read More
Page 76 sur 76« Première page1020307273747576