Navigation Menu
ManabeShima

ManabeShima

By on 17 novembre 2010 in Japon | 11 comments

Carnet de route des journées du 06/11 au 09/11.

ayant abandonné notre voiture à Kyoto la veille, c’est maintenant en train que nous nous déplaçons. Notre destination pour les 4 prochains jours est ManabeShima. Ceux qui ont lu le livre de Florent Chavouet connaissent bien cette petite île de la mer intérieure, qui selon la légende comprend plus de chats que d’habitants.

A peine étions nous sortis du ferry et arrivé sur le quai que nous tombons sur Ikkyu-sama, un sacré personnage qui tient un petit restaurant de ramen sur le port. Se doutant qu’on allait au Santora Youth Hostel, et après qu’on lui ai dit que nous étions français et non americains, il a appelé lui même l’hôtel et nous a accompagné sur une partie du chemin. Un grand bavard ce Ikkyu-sama, il n’a pas arrêté de nous parler, en rigolant bien fort chaque fois qu’on lui disait qu’on ne comprenait pas tout, nous gratifiant de grands et sonores « Meruci » (merci) !

Après avoir affronté plusieurs araignées, nous avons rejoint le Santora. En parlant d’araignées, on vous a dit à quel point elles sont énormes au Japon ? À Inuyama, Gifu, Kasaoka et Manabeshima entre autre, toutes celles que nous avons croisées faisaient au moins la taille d’un gros scarabée, et avec les pattes facilement la taille d’une paume de main. Pas étonnant qu’elles tissent des si grands toiles partout (plus d’un mètre de long…) ! Il y en a une en photo, avec ses belles couleurs et ses grandes pattes, brrrr ça donnait bien la chair de poule.

Mais revenons au Santora Youth Hostel, qui est une destination luxueuse pour un Youth Hostel : les pieds dans l’eau, bain extérieur d’eau de mer chauffée, chambres spacieuses tout en tatamis, douches communes super propres avec vue panoramique sur la mer… Le bonheur ! Sans parler des repas gargantuesques.. Chaque soir nous avions droit à la pêche du jour, répartie en quatres plats :
Sashimi (poisson, coquillages), poisson grillé, tempura (légumes, algues, poissons), poisson bouilli (ou vapeur) et soupe miso au poisson, le tout servi avec du riz blanc et des tsukemono (légumes marinés). Il y avait à manger pour 3 chaque soir, autant dire qu’on s’est fait plaisir (avec en plus un super saké) !! le dernier soir a été particulier, vous comprendrez bientôt pourquoi…

Durant les 4 jours et 3 nuits passés sur place, nous nous sommes baladés dans le vieux village et le plus récent, avons arpentés les chemin de rando les plus dégagés (rapport au araignées et autres bestioles), sommes allé au temple de Hachiman-sama, et avons mangé et passé l’après midi chez ikkyu-sama (le troisième jour).

Autant vous dire que ce fut une expérience assez incroyable qui restera longtemps gravée dans nos mémoires ! Le repas en lui même n’avait rien de particulier, mais le reste de l’âpres midi a été riche en émotions.. Tout en dégustant le saké (béni dans un grand temple du Japon, donc très bon) et le shochu servi par notre hôte, nous avons fait connaissance avec ses deux acolytes, à l’accent fortement prononcé, adorables au demeurant, mais sacrément spaces 🙂 peut être est-ce grâce au shochu, ou peut être parce que ikkyu-sama est très communicatif, mais nous avons appris qu’il a vécu 50 ans à Osaka ou il tenait un restaurant de sushi (il a une formation de maître sushi). Il est arrivé à manabe-shima il y a 10 ans, pour sa retraite, un de ses fils ayant repris le restaurant (son autre fils travaillant dans l’informatique). Il nous a aussi dit être allé en France lorsqu’il avait 3 ans, mais peut être était-ce à trois occasions.. Il nous semble avoir entendu « san sai » ce qui signifie 3 ans (l’age) mais peut vouloir dire 3 fois ? (mais là sans japonais pour nous traduire le sens, difficile d’être sur).

Une superbe après midi donc, qui s’est terminée au lit pour moi (Fabien), incapable d’aller diner (faut dire que le Ikkyu-sama c’est un sacré fourbe, les derniers verres de shochu.. c’était des choppes…..). Mais bon, fort heureusement le lendemain matin nous étions d’attaque pour le dernier petit dej et le voyage retour en taxi-boat, les navettes ne circulant pas du fait des grands vents. Autant dire qu’on a pas mal été secoués, mais c’était bien marrant, notre pilote ayant le sourire aux lèvres pendant tout le trajet, spécialement à chaque grosse vague que nous passions :).

Une magnifique étape de notre voyage que cette petite ile habitée par des japonais adorables et extrêmement serviables. Nous avons eu la chance de profiter du soleil pendant la majeure partie de notre séjour, et ça aussi c’était vraiment terrible. Petit pincement au cœur lorsque nous y repensons..

    11 Comments

  1. mdr le vrai ikkyu-sama de la BD!!

  2. Content que l’île vous ait plu! Visiblement Ikkyu san ne
    sait toujours pas calmer sur le Shochu…

  3. Bonjour,

    Et comment fait-on pour parvenir à Manabeshima, en partant de Okoyama par exemple, ou de Utazu ?

    Merci d’avance…

    Michael

  4. Merci pour ce post et ces photos. Bien qu’étant voisin, je connais Manabeshima surtout par le livre de Florent Chavouet, comme beaucoup d’entre nous, et c’est passionnant de la voir en photo (surtout les personnes/personnages du livre – même si je viens d’apprendre moi aussi le décès de Ikkiyu-san).

    Sinon pour répondre à la question de Michael au-dessus, je doute que l’on puisse se rendre sur l’île depuis Utazu, mais il me semble que l’on peut le faire depuis Tadotsu ou Marugame. Malheureusement, je ne connais pas les détails.

    • Beaucoup de tristesse en effet suite à la disparition d’Ikkyu san et de
      Reizon san, deux personnages si proches et chers à nos coeurs grâce à Florent…

      À part les bateaux taxi (un peu hors de prix) et la ligne régulière partant de Kasaoka je crains qu’il ne soit compliqué de rallier l’ile…

      J’ai trouvé ça sur tadotsu mais ça n’aide pas des masses : http://www.japan-guide.com/forum/quereadisplay.html?0+69695

      • C’est vrai que de tous les gens de l’île décrits par Florent, ils font partie de ceux que j’aurais vraiment aimer rencontrer.

        Sinon après confirmation auprès de ma femme, il y a bien un bateau qui part de Tadotsu pour Shiraishi, Manabe et les autres îles du coin, mais il ne navigue que deux fois par semaine.

  5. Merci pour tes photos et tes histoires ! Je pars au Japon dans 10 jours et je souhaite passer 3 jours sur Manabe-shima. J’y arriverai via Kasaoka également, et je me demandais s’il fallait réserver pour le Santora Youth Hostel, et si oui, comment les contacter ?
    Merci d’avance pour tes conseils.
    Enguerrand

    • Salut Enguerrand, génial ces vacances qui se préparent pour toi !
      J’avais effectivement réservé pour le Santora Youth Hostel, dans le Lonely Planet il y avait le numéro de téléphone. Malheureusement je n’ai plus ce guide sous la main 🙁
      Tu peux tenter d’y aller sans réserver, mais vu la période à laquelle tu pars, je pense que ça risque d’être un peu risqué.

      • Oui j’ai trop hâte !
        J’ai récupéré le numéro de téléphone effectivement, je vais tenter de les appeler demain matin. Malheureusement, je ne parle pas Japonais, tu te souviens s’ils comprennent l’Anglais ?

        • Un peu, en parlant lentement ça devrait aller ! Tient moi au courant ça me rappelle tellement de souvenirs 🙂

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *